BLOG
Toute l'actualité du permis de conduite
 
Examen Pratique : Comment se passe l'examen de permis de conduire?
29/12/16

Examen Pratique : Comment se passe l'examen de permis de conduire?

 

Après la réussite du code, vous pouvez vous présenter à l'épreuve pratique.

Le jour de l'épreuve, vous devez vous munir d'une pièce d'identité valide (ou périmée depuis moins de 2 ans).

Compétences évaluées 

L'épreuve pratique permet d'évaluer :

  • le respect des dispositions du code de la route,
  • votre connaissance du véhicule,
  • votre maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule,
  • votre capacité à assurer votre propre sécurité et celles des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et anticiper les dangers,
  • votre capacité à appliquer les règles de sécurité dans les tunnels,
  • votre degré d'autonomie dans la réalisation d'un trajet,
  • votre capacité à conduire en respectant l'environnement et en adoptant un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers.

 

Déroulement de l'épreuve

L'épreuve dure 32 minutes. Vos documents d'examen sont vérifiés.

Si vous avez suivi une formation selon la formule de l'apprentissage anticipé de la conduite, votre attestation de fin de formation initiale est vérifiée pour s'assurer que vous avez respecté la durée minimale d'un an de conduite accompagnée.

Un test de vue est réalisé. Vous en êtes dispensé si vous avez passé une visite médicale préalable. En cas de test non concluant, l'examinateur signale le résultat de ce test au préfet pour que vous soyez convoqué pour un contrôle médical.

Le test de conduite, d'une durée minimale de 25 minutes, comporte notamment :

  • la vérification d'un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l'intérieur et à l'extérieur du véhicule,
  • la réalisation de deux manoeuvres différentes : un freinage pour s'arrêter avec précision et une manoeuvre en marche arrière (marche arrière en ligne droite, rangement en créneau ou en épi, demi-tour...).

Pour être reçu, vous devez obtenir au moins 20 points et ne pas commettre d'erreur éliminatoire (exemples : franchissement d'une ligne continue, circulation à gauche, non respect d'un signal prescrivant l'arrêt...).